AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rising of Twilight est un RPG inspiré de Shadowhunters & The Originals. Rejoignez la famille !
Si jamais vous n'avez pas d'idées... On manque de Fées, d'Humains, d'Hybrides et de Sorciers.
N'oubliez pas de voter aux tops-sites, cela permet de faire connaître le forum ♥️

Partagez | 
 

 On peut toujours s'arranger autour d'un bon verre. Feat Elric

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Métamorphe☽ Homme de main de la meute Herondale ☾
Vaughn O'Mucrhúlu
Voir le profil de l'utilisateur
Métamorphe
☽ Homme de main de la meute Herondale ☾
Je suis ici depuis le : 07/01/2019 et j'ai posté : 75 messages. Je remercie : Google
⚝ Mes Points RP : 58


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: On peut toujours s'arranger autour d'un bon verre. Feat Elric  Mer 9 Jan - 21:54

Nous sommes le 18 décembre, et en cette période de fête les bars affichent souvent complet. La température étant dans les 5 degrés une fois 18 heures passé, les passants ruent se mettre au chaud autour d'un café, ou autre boisson chaude. Malheureusement pour Vaughn ne travaillait pas  dans le genre d'établissement fréquente par de bonnes gens venant juste pour un petit café. L'embuscade étant proche de l'université, et affichant des prix alléchant sur les alcools fort, la clientèle était soit des jeunes étudiants soit des mecs fauchés cherchant à se mettre une biture pour pas trop cher. La deuxième partie de la clientèle était la plus fatiguant pour le barman étant déjà plus très frais.

En effet, après avoir assuré une mission de matin d'infirmier en urgence, Vaughn se retrouve pour la énième fois à dépanner son ami de longue date et il se retrouve encore une énième fois derrière ce même comptoir. C'était la 4 ème fois en moins de 4 jours. Ses heures de sommeil se comptant sur les doigts d'une main, il attendait impatiemment la relève qui devait se pointer à 20h. Problème il est 20h10 et pas l'ombre d'un de ses collègues. Heureusement dans son malheur on était mardi soir, et le mardi soir dans un bar étudiant c'est plutôt calme. À peine une dizaine de clients, plutôt calmes pour le moment. Son regard perdu dans le vide, comptant les secondes, les minutes avant sa libération mais il ne savait pas quand elle viendrait. Il songeait à comment il se mettrait au fond de son lit bien chaud une fois rentré, mais la vue du nouveau client qui venait de rentrer le tira de ses songes.

Il reprit alors un air sérieux prêt à servir ledit client, mais au lieu de venir commander au bar, il alla rejoindre des clients déjà attablés. Ce nouveau client bien que jeune avait plutôt l'air de faire parti de la deuxième partie de sa clientèle, mais bon tant qu'il pose pas de problème Vaughn en serait fort ravi. Coup de chance pour lui l'happy hour n'était pas encore finit. "La pinte au prix du demi de 19h à 20h et demi et ça tout les jours finissant en di"  ce slogan tout pété étant sorti tout droit de l'esprit de John. Il y a des jours où il ferait mieux de se taire. Quand l'idée  d'aller retirer la pancarte dans le froid traversa l'esprit du barman, il en eut des frissons d'avance.

Il regarde alors encore une fois en direction du nouvel arrivant bien confortablement installé avec son .... ami ?  Il était jeune, les cheveux mi longs, mal coiffé et gras, des vêtements bien trop ample pour lui. A première vue la conversation qu'il menait avec son ami commence à sentir le roussi.
Revenir en haut Aller en bas

Humain
Elric Dundregann
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
Je suis ici depuis le : 12/12/2018 et j'ai posté : 127 messages. Je remercie : bazzart
⚝ Mes Points RP : 67

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On peut toujours s'arranger autour d'un bon verre. Feat Elric  Mer 9 Jan - 23:52

« Ton info était bidon mais du genre bidon de première, je crois qu’il va falloir qu’au cause remboursement et frais de dédommagement. »

Je lui parle avec le sourire mais je serre les dents pour juste pas lui éclater la tronche sur la table. Ma voix est aussi froide que le cul d’une frigida. Dans la catégorie je suis de mauvais poil je suis au top, déjà parce qu’a cause de lui je me suis retrouvé dans une soirée cuir et latex pour mature et, croyez moi, y’a rien de pire pour la libido que de voir des petits vieux saucissonner dans du latex qui essayent de vous mettre une main au cul avec un « j’ai pris mon viagra je suis chaud comme la braise » alors que j’étais juste en train d’essayer de pas dégueuler. Pas sur que ma libido y survive.

Pourquoi je suis allé me fourrer dans cette merde ? Ah ben la réponse est devant vous, cette espèce d’épave de gros connard qui avait soi-disant l’info du siècle : un taré qui aime tatouer des corps.  Ouai, pour ceux qui n’ont pas suivis, comme je suis grand seigneur (et pas saigneur hein, pas d’amalgame) je vais vous faire un petit recap. Hey !! Pourquoi vous sortez vos oreillers ? Elle est chiante a ce point là ma vie ? Bon ok, vous marquez un point. Je vais essayer de la faire aussi courte que la bite de mon futur punshing ball. Je suis un cas soc, une erreur judiciaire, et un poète à mes heures perdues, mais ça, ça n’intéresse que les gonzesses, et accessoirement je suis en quête d’une vengeance. Ouai je sais, appelez moi Batman mais en plus classe, et plus fauché. Mon tuteur, le seul qui en avait pas rien a cirer de ma tronche c’est fait saigner comme un bestiaux ou un bestial… on dit comment bestiaux au singulier ? Bref, il s’est fait trucider de manière affreuse par un serial killeur qui s’est pas contenter de le découper, il lui a aussi tatoué le corps. Ce monstre m’a valu, non seulement de perdre celui qui a été un père pour moi, mais aussi de gagné un séjour dans un hôtel que je vous recommande pas du tout, la literie comme la bouffe étaient merdiques mais le pire était les massages sous la douche qui vous élargissent pas que les chakras. Bref, je veux me faire ce type par tous les moyens.

Ceci explique pourquoi j’ai raqué de plus de dollars que je pouvais me le permettre pour savoir ou trouver ce tatoueur qui, de son petit nom s’appelle Gerard Robert, aime le cuir et la balançoire, et m’a gavé avec ses radotages sur sa Germaine cochonne et le tatouage de sa teub avant que je ne lui pete le bras. Declan n’aurait jamais pu se faire tuer par un type qui se pli aussi bien que du papier de cigarette.

Ce qui m’amène a l’autre raison de ma mauvaise humeur. Je suis rentré pas content je suis tombé sur une Sao qui l’était encore moins que moi parce que j’avais plus la thune pour les courses. J’ai pas essayé de lui dire qu’elle avait qu’a se sortir les doigts du cul pour aller gagner sa pitance, pas que j’ai peur d’elle, non du tout, juste une stratégie hyper secrète que j’ai pas a vous expliquer. Et non ca ne veux pas dire que j’en ai pas et que je sais pas gérer l’autre hystérique qui me gonfle parce que j’aurais oublié de passer prendre ses tampons. Et devinez qui serait capable de vraiment m’envoyer acheter ça ?

Comme si j’avais une gueule a aller chercher des machins a se foutre dans la chatte ? C’est aussi ce que le pharmacien aurait pu se dire si j’étais bel et bien aller faire cette course après avoir voler de la thune. Il aurait, aussi, très bien pu me paumer en me demandant la taille. Dans cette situation, parfaitement hypothétique, rappelons-le, je lui aurais certainement répondu que je ne voulais pas de capotes mais juste des tampons avant qu’il m’aurait encore plus embrouillé en s’inquiétant de savoir si je comptais faire des mèches avec parce qu’il y avait mieux que des tampons sans que je bite ce qu’il y avait de drôle.  Heureusement, cette scène n’est jamais arrivée et j’ai JAMAIS été acheter ce genre de chose.

C’est quand même aussi nerveux que si j’avais dû fuir une pharmacie avec un sac de truc dégueulasse que j’ai éprouvé un besoin violent de me défouler sans douceur. Et me voilà dans ce bar avec un nom parfait « L’embuscade » pas assez tôt pour picoler dans mes prix, mais bien assez remonté pour que l’autre enfoiré paye d’une façon ou d’une autre.

« Elric, j’ai plus ta thune…
-C’est pas mon problème ça. T’as vu mon bracelet a la jambe ? Tu crois qu’ils me l’ont filer parce que j’aimais me faire baiser par un boubourse comme toi ? T’as mal lu les gros titres ? Je suis accusé de meurtre alors a ta place je ferais pas le malin. Rends-moi mon fric ducon. »


J’élève pas le ton mais j’ai l’œil noir et cela suffit a faire paniqué l’autre débile qui commence a lancer des regards apeurer un peu partout. Je zieute rapidement autour de nous. Y’a pas grand monde dans ce gourbi pour niaiseux allant encore a l’école après la majorité et encore moins qui semble faire gaffe a nous, mis a part le barman. C’est moi ou il nous matte ?

L’autre con s’en aperçoit aussi et lui jette des œillades de jouvencelle en détresse. Mais putain, il m’aura tout fait ce con.

« Viens on sort. Pries pour que le distributeur du coin crache autant de billets que t'as pu me sortir de connerie hier.
-Hors de question !!!!!!
-Tu m’as assez fait chier pour ce soir, m’oblige pas a me répéter. A cause de toi j'ai failli me faire violer par des viocs ...
-NON JE VEUX PAS !!! »


Et voila qu’il gueule, formidable.  Les gens commencent a nous regarder de travers et je sais même plus le tabasser gentiment. Bravo ! Journée de merde parfaite. Il mériterait que je lui fasse bouffer une boite de tampons, que je n’ai pas, évidement. Au cas ou je m’adresse aux gens.

« Excusez mon ami, il a trop bu, je vais le ramener chez lui avant qu’il ne fasse sa diva.
- NON NON LE LAISSEZ PAS FAIRE !!! PIITIIIIIEEEEEE !!!
- Calme toi et viens avec moi, tu t’es assez donné en spectacle pour ce soir.
- -SAUVEZ MOOAAAAA !!! »


Putain mais non quoi… finalement je commence a entrevoir l’utilité de tampons grandes tailles.
Revenir en haut Aller en bas

Métamorphe☽ Homme de main de la meute Herondale ☾
Vaughn O'Mucrhúlu
Voir le profil de l'utilisateur
Métamorphe
☽ Homme de main de la meute Herondale ☾
Je suis ici depuis le : 07/01/2019 et j'ai posté : 75 messages. Je remercie : Google
⚝ Mes Points RP : 58


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On peut toujours s'arranger autour d'un bon verre. Feat Elric  Ven 11 Jan - 17:50

Alors qu'il pensait pouvoir vider le lave-vaisselle tranquillement, les deux énergumènes commençait a sérieusement lui taper sur le système. Il referma tranquillement la porte du lave-vaisselle qui venait de finir son cycle, il retroussa ses manches et se dirigea calmement vers les deux clients plutôt bruyant. Heureusement pour eux, alors qu'il n'était plus qu'a 5 mètres de leurs table, c'était au tour de la relève du barman de faire son entrée et pas des plus discrètes. Le jeune étudiant se confondit en excuse auprès de Vaughn qui n'en n'avait pas grand chose a faire de ses examens. Mais le temps mort ne fut que de courte durée, une fois un gentil savon passé a son collègue Vaughn se retourna pour revenir aux deux fauteurs de troubles.

Il prit une chaise de la table voisine, et s'installa avec eux. Eux qui étaient si bavard et bruyant étaient maintenant tout les deux silencieux, le barman s'éclaircit alors la voix avant de leur dire avec la plus grande délicatesse :

"Je pensais pas qu'un gaillard de ton gabarit pouvait jouer le rôle de la princesse en danger. Ironique ne serait pas suffisant pour décrire le ton qu'il prenait. Et toi je me fous que tu sois l'épée ou le fourreau, mais dis a ta bien aimée de la fermer s'il veut pas que je m'occupe personnellement de son cas."

N'ayant pas de réponse, il voyait très clairement que le jeune homme n'était pas du genre très causant en ce moment et son voisin lui se taisait pour éviter les foudres de son tortionnaire. Il recula sa chaise, se leva et indiqua la sortie a ses convives.

"Je pense qu'il vaut mieux que l'on s'explique dehors, ça évitera de vous ridiculiser en public, même si ça n'a pas l'air de vous gêner outre mesure."

Il attrapa de sa main gauche son manteau et de sa main droite son paquet de clope. Il attendait ses invités sur le pas de la porte, les laissant sortir les premiers.
Revenir en haut Aller en bas

Humain
Elric Dundregann
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
Je suis ici depuis le : 12/12/2018 et j'ai posté : 127 messages. Je remercie : bazzart
⚝ Mes Points RP : 67

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On peut toujours s'arranger autour d'un bon verre. Feat Elric  Ven 11 Jan - 22:39

Mais de quoi je me mêle putain !! Je ronge mon frein, ce qui me donne un air certainement anormalement silencieux, dans un autre contexte j’aurais déjà envoyé chier poliment le mec qui vient de se taper l’incruste genre poil de cul dans un burger. Mais bon sang. Il nous fait quoi la capitaine Louisiane là ?

Je reste médusé, je crois que c’est comme ca qu’on dit, même si je sais pas ce qu’une méduse vient foutre dans cette histoire, a regarder ce type qui sort de nulle part, enfin si, de son bar, et qui me chauffe assez pour que je me dise que je devrais p’être bien juste me le faire pour passer mes nerfs avant d’aller dérouiller l’autre. Mais bon, je fais des efforts parce que je suis poli et courtois, enfin, j’essaye quand il y a plein de témoins qui savent me refoutre en taule s’ils témoignent que je suis violent.

Mais attendez, il se barre vraiment là ? genre il se casse et laisse la caisse et la bibine sans surveillance ? Ouai, la, d’un coup je suis partagé sur la suite. Ah non, mince, y’en a un autre qui a pris sa place. Je sens que c’est pas ce soir que je vais ramener de quoi se bourrer la gueule a la maison.

« T’es bien mignon superman mais tu vois j’étais déjà en train de le gérer parce que, comme je le disais, il a trop bu et je le raccompagne chez lui. Après, je suis rarement le genre a refuser une invitation a faire un pas de danse, mais tu vois, question emmerdes, je pense que j’ai assez donné. »

Je lui montre ce que mon pantalon a du mal a cacher. Sans déconner, ils auraient pu faire un machin plus discret que ces trucs-là. L’autre naze en profite pour essayer de se barrer et je le retiens vigoureusement pas la capuche pour le faire rassoir. C’est moi ou il pu la merde ? Oh non, il m’a pas fait ca ? Ah.. ben si… finalement, je le lâche avec un air de dégout, ouai, même moi j’ai mes limites, et il détale comme un lièvre puant la crotte bousculant au passage son sauveur d'une façon qui ne me trompe pas. Il perd vraiment pas le nord, même quand ses sphincters lâchent.

Je fronce les sourcils un toufiot de poil contrarié avant de retourner m’assoir à table, une loin de celle ou l’autre s’est chié dessus, en lâchant, le plus tranquillement du monde:

« A ta place je vérifierais si j’ai toujours mon portefeuille, et vu que tu viens d’aider un connard de voleur qui m’a enflé de 500 dollars, je pense que tu me dois bien une bière sur ce coup là. »

Pourquoi je suis aussi calme ? c’est simple, si je suis pas sûr que le type n’ait pas été délesté, moi j’ai récupéré tout ce que le fuyard avait dans les poches, et je suis prêt à parier que je trouverais son adresse dedans.

« Et s’il t'a vraiment tiré, comme je suis pas rancunier, y’a moyen que je t’accompagne pour qu’on aille gentiment lui demander de nous rendre nos brols.»

☽ —————— ☾


Revenir en haut Aller en bas

Métamorphe☽ Homme de main de la meute Herondale ☾
Vaughn O'Mucrhúlu
Voir le profil de l'utilisateur
Métamorphe
☽ Homme de main de la meute Herondale ☾
Je suis ici depuis le : 07/01/2019 et j'ai posté : 75 messages. Je remercie : Google
⚝ Mes Points RP : 58


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On peut toujours s'arranger autour d'un bon verre. Feat Elric  Sam 12 Jan - 15:48


Vaughn O'Mucrhúlu

@ Elric Dundregann

L'odeur nauséabonde de merde ne faisait plus rien aux narines sur-développé de Vaughn, et il pouvait en remercier son travail qui l'exposait régulièrement a ce genre de désagrément. En plus de s'être fait dessus, ce fils de chacal lui était rentré dedans, le barman avait bien senti les mains baladeuse du fuyard, mais pas de chance pour lui le métamorphe était du genre prudent toutes ses affaires de valeurs étaient dans son casier, la seule chose de valeur qu'il avait pour le moment était son paquet de clope et son briquet qu'il avait dans la main.

Bon au moins un qui a débarrassé le plancher, et sans le salir ! C'était bien son jour de chance. Pour autant l'autre énergumène s'était lui rassis à une autre table, sûrement pour jouer au cow-boy, l'ancien soldat n'était en rien impressionner ni apeuré par ce que le jeune pouvait potentiellement avoir dans son caleçon en plus de s'en foutre royalement. Le jeune qu'il avait en face de lui était sûr de lui, il l'était peut être même un peu trop. Heureusement pour lui Vaughn aimait les tête brûlés comme celle qui s'était assis en face de lui, c'est la clope au bec qu'il dit :

"Contrairement a toi mon jeune, je ne suis pas du genre a me faire plumé facilement. Il l'aimait bien ce jeune, il lui rappelait ses jeunes années. Tu ferais bien de choisir mieux tes mots, j'ai une bonne vue et je sais que le portefeuille que tu tentes de cacher n'est pas le tien. C'est avec un large sourire au visage qu'il s'assit en face de son interlocuteur. Alors si tu ne veux pas faire un tour chez les condés, TU vas payer les bières. Je vais être sympa et prendre qu'un demi, car je pense que tes finances ne sont pas au beau fixe vu que TU as perdu 500 dollars."

Il fit un signe a son collègue qu'il leur apporta deux bières, Il s'assura que le jeune mal léché en face de lui allait bien payer, en ouvrant légèrement sa veste montrant son holster avec son colt 1911.

"Je suis pas du genre nerveux, mais je te donnerais qu'un conseil et un bon, joue pas au con. Il se rassit au fond de sa chaise, la bière à la main gauche et sa main droite restant proche du holster. Je suis un gentleman, alors agissons en tant que tel. Affirma t'il en trinquant avec le verre du jeune encore sur la table. Je sais très bien que si tu es rester ici, c'est que tu sais où est parti notre ami en commun, enfin tu en as une idée. Mais une question trotte dans mon esprit, qu'est ce qu'un pauvre type dans son genre peut avoir pour que tu lui donnes 500 dollars ?.

Vaughn retira alors la clope de sa bouche, la mis derrière son oreille et sirota un peu de sa bière. Sentant bien qu'il n'aurait pas de réponse facilement, et pouvant facilement appâter sa cible, il sortit son paquet de clope encore quasiment plein et le laissa en évidence sur la table.  

"N'étant pas un mauvais bougre pour te remercier du coup a boire que tu viens si gentiment de m'offrir, je paie ma clope. Vas y sers toi, mais fais bien attention a ce que tu fais, c'est un établissement non-fumeur et je n'aime pas beaucoup les déserteur."

Vaughn se tenait prêt a réagir au quart de tour, au moindre geste suspect de Elric.


(C) RISING OF TWILIGHT
Revenir en haut Aller en bas

Humain
Elric Dundregann
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
Je suis ici depuis le : 12/12/2018 et j'ai posté : 127 messages. Je remercie : bazzart
⚝ Mes Points RP : 67

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On peut toujours s'arranger autour d'un bon verre. Feat Elric  Sam 12 Jan - 21:32


Elric D

@ Vaughn O'Mucrhúlu (c'est imprononçable!!)


Je ne suis pas un mauvais baiseur, loin de là, et je ne dis pas que ca pour vous, mesdemoiselles. Je sais reconnaitre quand je me merde et pour le coup, le type a raison, il a mieux géré que moi pour sauver ses finances. Avec amusement je lui adresse une mimique pour signifier que je respectais sa prudence. Je n’ai pas le temps de héler l’autre type du bar pour commander des bières. Il perd pas de temps, ceci dit en passant, pour ce qui est de picoler, je ne reprocherais jamais a personne d’y aller rapidement.  

Ne pas jouer au con, il me fait bien marrer lui, s’il me connaissait il serait que c’est plus qu’une seconde nature chez moi. J’essaye de comprendre pourquoi il voudrait que je fasse preuve de mesure, pour l’autre con ? pour le bar ? pour lui ? J’ai du mal a le suivre et je commence a me demander s’il va pas me sortir une plaque de flic sous peu.

On nous sert rapidement pendant qu’il essaye de m’impressionner avec son joujou. Avec mon enfance qui ferait rêver n’importe quel présentateur de talkshow de merde qui se régale des cas soc’ finit a la pisse je peux dire qu’il m’en faut beaucoup plus que ça pour me faire perdre cet air tranquille et suffisant qui est le mien :

« J’aurais pensé qu’on aurait attendu le 3e rencard pour se montrer nos engins, mais je note que t’es du genre a y aller des le premier verre. Ca marche avec les filles du coin ? »

Ouai quand même ça m’arrangerait bien d’avoir un flingue, mais avec les risques de fouilles et cette histoire de conditionnelle qu’il faut pas violer, comme si j’avais la gueule de violeur, ou que je savais qui était cette conditionnelle, je me dis que c’est d’être mieux de rester qu’avec ma bite et mon couteau.

Il me fait bien marrer lui, je sais pas qui c'est, ni d’où qu’il sort, mais il est ben curieux. Bon pas genre keuf qui veut savoir si j’ai tué quelqu’un mais n’empêche. Je me marre a moitié en descendant ma bière et en faisant signe au barman d’envoyer la seconde. Je zieute le portefeuille de l’autre con, et le vide sur la table, deux capotes périmées, 14 dollars et 95 cents en mitraille que je laisse pour payer les consos. Je ne vais pas aller loin avec ca, je laisse toutes les merdes bourrées a la hâte et les photos a la con pour ne prendre que sa carte d’identité qui a connue des jours meilleurs. Et devinez ce qu’il ya dessus : une adresse. ce soir, il aura une petite visite.?

Le type m’a capté sur mes projets, en même temps, j’ai toujours été un peu prévisible dans mes réactions, c’est certainement pour ca que je me cogne le bracelet électronique : les keufs ont du capté ma tronche quand ils m’ont dit que je ne devais pas changer d’Etat.

Je me fais pas prier deux fois pour tirer une clope et je me contente de jouer avec tout en essayant de comprendre le type que j’ai en face. Il est assez sur de lui pour aller se mêler d’une querelle à la con, et proposer de passer au poings avec deux mecs, il a une arme, il est curieux, trop, il est pas con, et si j’en crois qu’il me dit, il serait aussi habile de ses mains que moi. Ca fait beaucoup d’informations a traiter et, j’avoue, que les réponses qui se profilent m’intriguent.

« Je pense que t’as deviné tout seul que j’ai pas raqué 500 boules pour sa compagnie. Je suis pas assez bourré et ca manque de violon pour que tu te tapes toute l’histoire. Mais vu que tu me as l’air d’avoir l’oreille et les yeux baladeurs, est ce que tu as déjà vu des tatouages comme ça ? »


Je sors un dessin de mes poches, pas aussi bien que ceux que fait la belle neuneu du parc, mais a force des les regarder pour en percer le mystère et les refaire pour trouver le tueur de mon tuteur, je dois dire que j’ai acquis une certaine maitrise pour reproduire ces espèces de rune ésotérique a la con.ouai c'est ce que le tueur a laisser sur le corps de Declan. Des symboles étranges qu'ils s'est amuser a lui tatouer sur le corps avant de le buter.

Tout en lui tendant le dessin, je fais, pas si maladroitement que ça, tomber sa choppe vide. Ouai je teste ses réflexes, je suis comme ça, je pars jamais dans une partie de poker sans savoir qi j’ai en fasse. Et comme je suis bon acteur, je lâche même un « oups »  digne de Britney Spears.


(C) RISING OF TWILIGHT

☽ —————— ☾


Revenir en haut Aller en bas

Métamorphe☽ Homme de main de la meute Herondale ☾
Vaughn O'Mucrhúlu
Voir le profil de l'utilisateur
Métamorphe
☽ Homme de main de la meute Herondale ☾
Je suis ici depuis le : 07/01/2019 et j'ai posté : 75 messages. Je remercie : Google
⚝ Mes Points RP : 58


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On peut toujours s'arranger autour d'un bon verre. Feat Elric  Sam 12 Jan - 23:55


Vaughn O'Mucrhúlu

@ Elric Dundregann (c'est le but)

La désinvolture et le naturel dont il faisait preuve arracha un sourire suivit d'un petit rire. Ce jeune savait s'y prendre pour faire tomber toutes les barrières du "barman - concierge", il était plus détendu et il finit sa bière d'une traite lorsqu'il vit la descente de son convive. Il répondit avec lui aussi sa désinvolture naturel :

"T'as qu'a essayer avec la jeune demoiselle derrière toi, je suis sure qu'elle serait ravie de te donner un coup de main avec ton engin."

Après avoir reprit de son sérieux, Vaughn observa avec attention le moment où Elric lui prit une cigarette, il n'aurait pas aimer voir son paquet tout frais de la veille disparaître dans les poche d'un illustre inconnu. Heureusement pour lui le paquet revint a sa place initiale, il avait peut être jugé un peu trop à la hâte l'individu assit devant lui, un peu con sur les bords mais il sait se tenir au final.

Il sourit encore une fois a ce naturel si décontracté et franc qu'Elric affichait, mais ce sourire ne durerait pas longtemps. La deuxième tournée arriva sur la table au moment où Elric sortit l'argent de son "ami", alors que son collègue était sur le point de prendre l'argent pour lui rendre la monnaie Vaughn l'interrompit :

"Laisse c'est pour moi, je l'aime bien ce p'tit. Je paierai avant de partir."

Il savait a peu près a quel type d'individu il avait a faire, il était le même il y a de cela une vingtaine d'année maintenant. Il savait aussi comment s'y prendre pour s'attirer leur bonne grâces et c'était plus que simple : en premier lieux être plus fort qu'eux, puis se montrer sympa avec eux tout en surveillant ses arrières et ses poches.

Lorsque Elric fit tomber par "accident" son verre, le métamorphe le rattrapa alors qu'il venait a peine de quitter la table, le tout en regardant bien droit dans les yeux celui qui était responsable de cette "bêtise". Il remit alors tranquillement le verre sur la table, et s'adressa au jeune qui venait de sortir le dessin :

"J'espère que tu sais mieux te battre que tu n'es bon acteur. Quand a ce dessin ... Il prit le temps de le regarder avec plus d'attention. Je te donnerais a peu près le même conseill que je viens de te donner, passe ton chemin."

Vaughn avait reconnu les runes démoniaques, après leurs significations restaient un mystère pour le métamorphe. Il n'était pas plus inquiet que ça à la vue de ses runes plus par ignorance que par réel courage, il savait que c'était un mauvais signe mais pas a quel point, il se renseignerait auprès de son Alpha plus tard. Il attaqua alors sa deuxième bière en observant attentivement les réactions de l'humain.


(C) RISING OF TWILIGHT
Revenir en haut Aller en bas

❖ PNJ ❖Maître du jeu
L'Intervenant
Voir le profil de l'utilisateur
❖ PNJ ❖
Maître du jeu
Je suis ici depuis le : 12/04/2018 et j'ai posté : 127 messages. Je remercie : Rising of Twilight
⚝ Mes Points RP : 59


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On peut toujours s'arranger autour d'un bon verre. Feat Elric  Dim 13 Jan - 0:16


Juliette Lechevalier

Etudiante
@Vaughn O'Mucrhúlu & @Elric Dundregann

La voix des deux hommes portait haut et fort et ladite demoiselle releva la tête lorsqu'elle fut mentionnée par celui qui tenait le rôle de barman dans cet établissement. Après avoir décoché un sombre regard à ce dernier, elle se saisit de son sac à main et quitta la table dans la foulée, abandonnant son verre vide sans aucun regret. Puisque la table qu'occupaient Vaughn et Elric était sur son chemin, elle les gratifia d'un charmant :

- Bande de crétin.

Au passage, avant de disparaître à l'extérieur, claquant la porte derrière elle.


(C) RISING OF TWILIGHT
Revenir en haut Aller en bas

Humain
Elric Dundregann
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
Je suis ici depuis le : 12/12/2018 et j'ai posté : 127 messages. Je remercie : bazzart
⚝ Mes Points RP : 67

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On peut toujours s'arranger autour d'un bon verre. Feat Elric  Dim 13 Jan - 10:28


Elric le gentleman

@ Vaughn O'Mucrhúlu (c'est imprononçable!!)


A la mention d’une gonzesse derrière, je me retourne avec toute la discrétion et la délicatesse qui prouvnte bien que je suis le mec le plus galant du monde. Je la regarde de haut en bas version scan avant de me rassoir dans ma chaise. Je donne le résultat de mon inspection avec tout l’humour qui me caractérise.

« T’as des gouts de chiotte toi, même m’*a prépubère de colloque a plus de nichons qu’elle. »


Je me marre mais honnêtement, le vrai souci est que j’ai une autre nana dans le collimateur. Genre vraiment bonne au point d’avoir envie de lui faire la causette même avant et après le petage de petite pattes arrières. Bon, ok, c’est une neuneu qui fait des dessins, mais bon, personne n’est parfait et puis, comme je suis pas un grand intellectuel c’est la preuve qu’on est fait l’un pour l’autre non ?

« Sérieusement, ton machin tu devrais jouer tout seul avec, les flics du coin sont pas des marrants si t’as pas fait la paperasse qui va avec. »

En fait c’est pas des marrants tout court avec rien, a croire qu'il y a un concours pour devenir poulets. Le type décide de payer finalement. J’ai un peu de mal a biter pourquoi mais l’état de mes finances ne permet pas de faire mon précieux plein de principes. A peine il a dit ca que le fric disparait dans mes poches et croyez moi quand je dis que j’ai la main leste, c’est un peu mon premier métier ça de faire disparaitre les trucs, un vrai Majax.

Y’en a un autre qui est surprenant d’ailleurs, mon généreux interlocuteur ne mentait pas quand il disait qu’il avait des réflexes. Il rattrape la chope en vol sans que cela n’ait semblé lui poser de difficulté. Malgré moi, j’hausse un sourcil appréciateur du geste. Ouai j’ai pas cherché a cacher le fait que j’ai fait exprès de faire tomber le truc mais, j’avoue, je m’attendais pas a ce qu’il arrive a éviter que ca se finisse en casse.  Ce me laisse de plus en plus perplexe sur qui est ce type en fait. J’ajoute avec désinvolture :

« T’as d’autres supers pouvoirs capitaine Louisiane ? Je te préviens si tu me dis que tu fais aussi vachement bien la pâtisserie, je serais obligé de prévenir les Avengers qu’ils ont une recrue potentielle dans le coin. »

Ouai je kiffe les comics ; J’ai pas le temps de lui demander pourquoi il me dit de passer mon chemin que l’autre grogniasse de derrière se barre en nous traitant de crétins. C’est une insulte ça ? je cherche pas trop a comprendre pourquoi cette bêcheuse nous fait un caca nerveux. Les filles c’est pas un machins fait pour etre compris, même entre elles, elle se bite pas.

« Hey le prends pas comme ça, dans le noir et sur un malentendu je suis sur qu’on saurait et dire oui… »

Et en levrette aussi, quoique, elle a le cul plat aussi. Non, vraiment pas mon style. Je regarde le barman devant moi avec un air interrogateur.

« On lui aurait dit qu’on voulait bien jouer avec elle aurait eu la même réaction, les nanas d’ici savent vraiment pas ce qu’elles veulent. »

C’était plus simple de lever dans mon gourbi de Jéricho. Mais bon, revenons a nos moutons. C’est bien gentil les nanas mais ça doit pas nous empêcher de nous concentrer sur les trucs sérieux.

« Bon, si je capte bien, tu sais ce que c’est ? Parce que tu vois, j’ai pas le luxe de passer mon chemin donc ca m’arrangerait si tu partageais les infos. »



(C) RISING OF TWILIGHT

☽ —————— ☾


Revenir en haut Aller en bas

Métamorphe☽ Homme de main de la meute Herondale ☾
Vaughn O'Mucrhúlu
Voir le profil de l'utilisateur
Métamorphe
☽ Homme de main de la meute Herondale ☾
Je suis ici depuis le : 07/01/2019 et j'ai posté : 75 messages. Je remercie : Google
⚝ Mes Points RP : 58


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On peut toujours s'arranger autour d'un bon verre. Feat Elric  Dim 13 Jan - 11:57


Vaughn le concierge

@ Elric Dundregann (c'est toujours le but)

Ok, peut-être qu'il s'était pas tellement trompé sur son cas, lorsque son interlocuteur se retourna à la mention d'une jeune demoiselle Vaughn eut envie de pratiquer le "facepalm". Il n'était vraiment pas malin mais son naturel et sa répartie pouvait sauver les meubles. En plus de ça, la jeune étudiant sus-nommé n'était pas si "plate" que ça, Elric devrait prendre rendez-vous chez un ophtalmo mais au moins ça laisser le terrain libre pour le barman.

"Une fille en collocation avec toi ? Je la plains."

Il ironisait la situation, car il faut bien le dire il était bien dégoûté que la jeune femme ait entendu leur conversation. Même s'il suivit du regard son départ, et surtout quand elle était de dos, si les règles de bienséance empêcha Vaughn de se mordre le poing l'envie était là. Quand le jeune en face de lui mentionna encore une fois son "machin" et des flics, Vaughn pouffa de rire, il n'avait aucune raison de s'en faire il avait tout les papiers en règle pour détenir une arme sur lui et il savait s'en servir.

"T'inquiètes donc pas pour ça mon jeune, je sais ce que je fais et ça serait pas la première fois que je devrais faire disparaître un cadavre. J'aimerais bien que ça soit pas le tien."

Dit-il en lâchant un petit clin d’œil malicieux, il repensait a ce vieux con qui avait tenter de violer une jeune demoiselle, dommage que sa nuque n'était pas aussi dur que ce qu'il avait entre les jambes ça lui aurait peut-être permis de survivre a leur rencontre. Mais bon maintenant il était plus des petits bouts un peu partout dans le bayou, méticuleusement lavé et découpé. M'enfin ça fait plus d'un an et toujours aucune nouvelle des flics, les même flics a qui il paye des cafés lorsqu'ils sont aux urgences, il a quelques connaissances dans le commissariat, c'était pas non plus ses meilleurs potes mais certain d'entre eux lui devait un service ou deux.

"Capitaine Louisiane ? Je connais pas. Et pas de bol pour toi ça m'arrive de cuisiner, mais n'appelle pas les Avengers je préfère rester dans l'anonymat ça évite pas mal d'ennui."

Quand il renchérit sur les dessins qu'il avait sortit de sa poche le métamorphe sentit bien qu'Elric ne le lâcherait pas avant d'avoir une réponse, et c'est avec un sourire en coin que Vaughn prit le temps de réfléchir. Il est vrai qu'il connaissait les origines des runes qu'il venait de lui présentait mais il ne connaissait personne pratiquant cet art démoniaque. C'est toujours avec son stoïcisme légendaire qu'il demanda a celui qui était en face de lui :

"T'as vu ça où ?"

Il finit sa bière, mit la clope au bec et attendait avec impatience les esquives bidons qu'Elric allait pouvoir lui sortir pour ne pas lui répondre. Il voulait voir le niveau d'excuse improvisé de son interlocuteur pour pouvoir sortir une du même calibre pour lui après.
(C) RISING OF TWILIGHT
Revenir en haut Aller en bas

Humain
Elric Dundregann
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
Je suis ici depuis le : 12/12/2018 et j'ai posté : 127 messages. Je remercie : bazzart
⚝ Mes Points RP : 67

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On peut toujours s'arranger autour d'un bon verre. Feat Elric  Dim 13 Jan - 13:49


Deadpool

@Capitain Lousiane


Je lève avec humour les yeux au ciel quand on évoque Sao. Sans déconner, le plus a plaindre des deux c’est pas le type qui n’a pas, rappellerons le, de boite de tampons sur lui et qui est obligé de ranger sa piaule, nettoyer la baraque, trouver des trucs a manger qui ont pousser dans le sol, y’a rien de plus dégueulasse que des machin arroser a la merde de cheval et plein d’autre truc complètement contre nature. L’autre jour elle me parlait de rideau pour la baraque, je me suis marré en me disant qu’elle était drôle a défaut d’être bonne, mais, avec du recul, j’ai peur qu’elle ait été sérieuse et que je me ramène un soir avec de la dentelle ou autre machin rose aux fenêtres.

« Crois moi, c’est pas elle qu’il faut plaindre. »

Je le regarde sans vraiment me départir de mon air nonchalant même quand il me parle de cadavre. Faut croire qu’il est bien pas un flic, sinon, c’est un infiltré, mais … nan,… il a pas le profile et est trop direct pour ça. Les policiers sur le terrain, c’est un peu comme les polichinelles dans le tiroir, tu les sens pas arriver avant que tu comprennes que la nana n’a pas juste une crise d’aérophagie ou abusée de la bière. Je me marre quand il évoque la possibilité que ca soit le mien a virer. Vu le nombre de fois ou on m’a traité de cafard, je crois que j’ai pris au pieds de la lettre certains critères de cette bestiole, pour se débarrasser de moi et me saigner, faudra s’accrocher. C’est avec beaucoup d’humour, celui que les flics ne supportent pas, que je lui lâche :

« Y’en a d’autres qui on essayé mais je suis du genre a enterrer les autres. »

Ouai c’est peut être aussi le fait qu’il sache se marrer qui fait que je suis presque sur qu’il est pas un poulet. Mais ca reste quand même un gros point d’interrogation, même pour moi qui suis pourtant doué pour cerner les gens qui m’intriguent.

Mon vieux disait toujours, le meilleur moyen de pas répondre a une question, c’est dans poser une autre. Et étrangement, j’ai le sentiment que capitaine Louisiane est en train de me tourner autour du pot. Je pose tranquillement mes questions mais je ne perds rien des éventuelles réponses non verbales que je saurais lire sur son visage.

« C’est si grave que ça pour que t’ai pas envie de me répondre ? T’as pas l’air d’être le genre de mec a soutirer de la thune pour filer des infos. Alors c’est quoi qui coince ? Tu connais le mec qui fait ça et il te fait flipper ? »


Je m’avance sur la table et, avec tout l’art de la provoc que je sais faire, j’ajoute :

« Et au cas ou tu ne le saches pas, le taré qui dessine ça, il devrait p’être venir te voir pour que tu lui explique comment faire disparaitre les cadavres. Donc, tu sais où trouver ce connard ? »




(C) RISING OF TWILIGHT

☽ —————— ☾


Revenir en haut Aller en bas

Métamorphe☽ Homme de main de la meute Herondale ☾
Vaughn O'Mucrhúlu
Voir le profil de l'utilisateur
Métamorphe
☽ Homme de main de la meute Herondale ☾
Je suis ici depuis le : 07/01/2019 et j'ai posté : 75 messages. Je remercie : Google
⚝ Mes Points RP : 58


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On peut toujours s'arranger autour d'un bon verre. Feat Elric  Dim 13 Jan - 16:19


Capitain Louisiane

@ Deadpool

Il sentait bien que le jeune en face de lui était hésitant, lui aussi jouant de supercherie afin de ne pas révéler plus que de nécessaire. Évoquer sa co-locatrice lui fit apparaître de manière consciente ou inconsciente un sourire sur son visage, avec ce genre d'étincelle au fond des yeux qui ne trompe pas. Mais au vue des paroles et de la tenue de ce dernier, il ne s'était même pas rendu compte de ses propres sentiments. Vaughn voulait s'amuser avec ça, il demanda alors avec amusement :

"Tu as au moins pu tirer un coup, où c'est juste une chieuse de service ?"

Le barman ne doutait pas de la pugnacité du jeune homme en face de lui, les gens de son espèces sont comme des cafards on pense en l'avoir tuer d'un coup de pied bien placé qu'on le voit surgir de dessous sa chaussure et s'enfuir a toute vitesse. C'était pas plus mal pour lui s'il arrivait a s'accrocher ainsi, Vaughn ne savait pas si il irait loin dans la vie mais il savait qu'il ne le verrait pas de si tôt dans la chronique mortuaire du journal.

Ce qui intérressa le plus notre Capitain Louisiane fut la réaction a sa question, même s'il pensait encore avoir le contrôle de la discussion il venait de donner des précieuse informations. Il avait compris que même ce bon vieux c'ptaine n'aimerait pas se frotter au mec qui avait fait ce dessin, peut-être réfléchira t'il a deux fois avant de continuer ? Mais Vaughn savait très bien que peut importe les interdictions qui lui poserait Elric n'allait en faire qu'a sa tête. Il valait mieux lui donner des informations, des bonnes, qui pourront peut être lui sauver la mise. Les derniers mots prononcer par l’adolescent furent des plus révélateur, Vaughn s'empressa alors de répondre et se rapprocha de son interlocuteur pour mettre une pression physique et psychologique :

"Un cadavre tu dis ? Il prit deux secondes de réflexion. Je serais prêt a parier la prochaine tournée que si tu es si curieux sur ces dessins et que tu me parles de cadavre c'est que tu les as trouver sur corps fumant de quelqu'un. Il marqua encore une pause, pour reprendre de plus belle. Quelqu'un qui t'étais cher, sinon tu n'aurais jamais dépenser une telle somme pour des infos, surtout au vu de ta situation financière.

Après avoir mis sous pression l'ado, il décida de la jouer plus cool, son histoire il s'en foutait. Il voulait juste voir jusqu'où il pourrait aller.

"Attends moi la, je vais chercher mes affaires. Les murs ont des oreilles par ici."

Le barman se dirigea vers ses vestiaires et récupéra ses effets personnel. Dont son téléphone qui était rempli de message de toute sorte, des demandes de missions intérimaire infirmier, aux messages de ses "amies", a des pubs un peu nazes. Il prendrait le temps de les lire plus tard. Il en profita aussi pour vérifier que son chargeur était plein, arma son arme et s'assura que la sécurité était bien en place. Après ces vérifications, il mit son porte monnaie dans la poche avant de son pantalon.

Lorsqu'il sortit du vestiaire il paya pour les bières, et se dirigea vers la sortie. Il regarda l'ado attardé toujours attablé et lui fit un geste de la tête pour qu'il le suive. Une fois sorti il alluma sa clope, une bonne bouffée de nicotine après ce genre de journée était plus que savoureuse. Elric fut a peine sorti de l'établissement que Vaughn lui lança son briquet :

"Réflexe."


(C) RISING OF TWILIGHT
Revenir en haut Aller en bas

❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: On peut toujours s'arranger autour d'un bon verre. Feat Elric  

Revenir en haut Aller en bas
 
On peut toujours s'arranger autour d'un bon verre. Feat Elric
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» On ne peut pas lutter contre le système, mais on peut toujours le foutre en l’air ! (Elizabeth)
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????
» Je n'aurais peut être pas dù (pv Samus)
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RISING OF TWILIGHT  :: La Nouvelle-Orléans :: Centre-Ville :: Commerces-
Sauter vers: