Intrigue #1

L'événement d'Halloween est lancé, venez participer : HAPPY HALLOWEEN NEW ORLEANS !
Les recherches

◊ Lyanna recherche des pré-liens
◊ Gabrielle recherche sa famille
◊ Laelia recherche des pré-liens
◊ Azazel recherche son bras droit
Les scénarios




 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum est officiellement ouvert, n'hésitez pas à nous rejoindre !
Le premier évent du forum est là ! Venez vous inscrire Happy Halloween New-Orleans !

Partagez|
Fée & Sirène SeelieGardienne de la Reine Seelie
avatar
Fée & Sirène Seelie
Gardienne de la Reine Seelie

Je suis ici depuis le : 23/09/2018 et j'ai posté : 18 messages. Je remercie : Rose
⚝ Mes Points RP : 2


Voir le profil de l'utilisateur

Le temps fait ses preuves, les preuves font de nouvelles rencontres feat Saoirse
message posté le Dim 7 Oct - 16:12




Le temps fait ses preuves, les preuves font de nouvelles rencontres × Saoirse

Il faut prendre le temps comme il vient, les hommes pour ce qu'ils sont, et l'argent pour ce qu'il vaut.


20h45, ses escarpins claquant sur le sol en marbre de l’entrée de la tour Sun, Feng Hua se retourna une dernière fois, enfilant son trench gris anthracite, avant de quitter son lieu de travail.
Elle en avait assez fait pour aujourd’hui. Soupirant doucement, la vielle fée décida qu’elle avait besoin d’un verre pour finir la soirée.

Elsie devait surement être occupée, alors la chinoise, descendant les grandes marches devant la tour de son entreprise, se décida de rejoindre le vieux carré français pour y siroter un verre.

En moins deux de secondes, sa voiture se trouvait devant elle. Remerciant l’employé d’un signe de tête, elle démarra rapidement. Peut-être devrait-elle aller faire un tour à la cour des fées ? Secouant la tête la jeune femme accéléra.

Connaissant la ville comme sa poche, la brune se gara rapidement avant de se mettre à errer dans les rues à la recherche d’un bar ou d’un café. C’est plongé dans ses pensées qu’elle finit par trouver son bonheur pour la soirée.
Octobre était arrivé et avec lui la chute des températures. Ne se faisant pas prier, la vielle fée, rentra rapidement dans le bar.

C’était la première fois qu’elle rentrait dans celui-ci, il devait être nouveau. Rapidement, elle repéra une table pas trop loin du bar et dans une alcôve en retrait. Cela permettrait à Feng d’observer tout en étant tranquille. Passant rapidement sa commande, la brune alla s’asseoir.

Se débarrassant de son trench elle se mit à l’aise alors que le serveur lui posait son gin tonic. Attrapant son verre délicatement, la seelie se mit à observer son entourage. Les lumières tamisées permettaient une certaine intimité agréable.

plus est le groupe de jazz était plutôt bon. Plongées dans ses souvenirs, Feng Hua sirota tranquillement son premier verre avant d’en commander un second. Au troisième verre, la brune releva lentement les yeux vers un groupe qui venait d’entrer dans le bar.
Bruyant, ils étaient trop bruyants et cela allait vite l’énerver ce soir. Sa journée avait été trop longue et fatigante pour qu’elle garde longtemps son calme. Des hommes, l’aspect crasseux avachi sur le comptoir, hurlait à tout va.

Resserrant la main sur son verre à la limite de le briser, la seelie s’expira au calme, loupé apparemment vu qu’un des crasseux s’approchait d’elle, alors que plusieurs des ses « collègues » allait vers d’autres table dans la nette intention de foutre le bordel.
Essayant de ne pas lui briser la nuque tout de suite, la vielle fée claqua son sourire made in « directrice de Sun Corp. » avant de lever les yeux vers l’individu, ou plutôt selon elle la chose dégoutante face à elle.

« Bah alors mam’zelle, on est toute seule ? Jpeux vous offrir une compagnie que vous n’imaginez pas ! C’est que j’ai de l’expérience ! »


Il en fallait du sérieux pour ne pas rire face à ça, vraiment et hélas, le sérieux de Feng s’était fait la malle à la sortie de l’entreprise. Levant ses yeux pour rencontrer ceux de la chose, son rire cristallin sortit très rapidement et plus encore quand l’homme prit une teinte violette de honte.

S’enfonçant plus confortablement dans son fauteuil, la brune remarqua bien vite que tout le monde était silencieux et regardait sa table. Quoi, ils croyaient vraiment que parce qu’elle était une femme, elle allait se laisser faire ? La mentalité était vraiment moche désormais.

« Désolé pour vous, mais je n’ai nullement besoin d’une compagnie qui empeste la crasse à cinq cent mètre à la ronde. Votre odeur et votre vision m’indispose, vous pourriez dégager s’il vous plait ? Rapidement. »

Oui cela allait mal partir, mais bon cela faisait un moment qu’elle ne s’était pas défoulée. Alors que la crasse essayait de répondre quelque chose, en plus il semblait mentalement arriéré, la porte du bar s’ouvrit de nouveau captant l’attention de la chinoise…


love.disaster

☽ —————— ☾


           
Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence
“Il suffit d'envisager la vie d'un point de vue différent… Quand on se dit qu'une chose qui nous semblait banale est en réalité le fruit d'un miracle… N'importe quel phénomène paraît ensuite magnifique, éphémère et précieux…”
           
Revenir en haut Aller en bas
☽ MODÉRATEUR ☾Selkie Unseelie & Sorcière
avatar
☽ MODÉRATEUR ☾
Selkie Unseelie & Sorcière

Je suis ici depuis le : 12/09/2018 et j'ai posté : 20 messages. Je remercie : blabla
⚝ Mes Points RP : 6

Voir le profil de l'utilisateur

Le temps fait ses preuves, les preuves font de nouvelles rencontres feat Saoirse
message posté le Mar 16 Oct - 16:29


le temps fait ses preuves, les preuves font de nouvelles rencontresDebut de la nuit - 7 octobre 2018
La porte de l'établissement venait donc de s'ouvrir une seconde fois. Dévoilant sur son seuil cette fois, une jeune et mignonne rouquine qui d'un pas assuré et ferme le franchit rapidement. Si bon nombre des habitués et clients occasionnels étaient venu en ces lieux afin d'y passer un agréable moment de détente en bonne compagnie, tel ne fut le cas de l'irlandaise solitaire dont les desseins ne comportaient nul soupçon de divertissement. L'alcool ce soir, elle ne comptait en consommer. Ou si peu ! Une bière légère à la rigueur tien. Cela lui permettrait ainsi de se fondre dans le décor mais, éviterait d'amoindrir plus que de raisons ses réflexes et sa concentration. Car ce soir, elle aurait besoin de l'un et de l'autre pour délester les clients grisés d'une poignée de quelques célèbres présidents verts. C'est que son petit bas de laine s'amenuisait à vue d’œil depuis son arrivée à la Nouvelle-Orléans et que tant qu'elle ne parviendrait à trouver un travail honnête pour l’approvisionner, il lui faudrait avoir recours bien souvent à ce genre de petit larcin sous le manteau. Un débit de boissons pour elle s'était un peu comme un supermarché pour d'autres et la soirée promettait quelques emplettes intéressantes.

Le regard de Saoirse balaya la salle de gauche à droite à la recherche des différentes sorties potentielles qu'offrait l'établissement. Il était toujours plus sage d'effectuer au préalablement un petit repérage des lieux avant d'entrer en action. Afin de pouvoir s’éclipser rapidement en cas de soucis majeurs par exemple. Lorsque cela fut fait, elle analysa la clientèle présente et ne put retenir un petit sourire de satisfaction en découvrant les "crasseux" qui commençaient doucement à animer la salle principale. C'est qu'ils pouvaient lui être utiles ses crétins en détournant l'attention de ses futurs victimes. D'ailleurs, profitant de cette première opportunité s'offrant à elle, l'irlandaise fit tomber discrètement un portefeuille traînant sur le rebord d'une table et appartenant à l'un des étudiants installé à cette dernière. Une fois celui-ci au sol, elle s'accroupi afin de le ramasser, subtilisant rapidement cinq des quinze beaux billets verts qu'elle fit disparaître à l’intérieur de sa manche. Elle n'était jamais trop gourmande lorsqu'elle réalisait se genre d'action et cette retenue lui permettait bien souvent de disparaître tranquillement, sans engendrer la moindre vague.

En se relevant, elle interpella le propriétaire de l'objet avec gentillesse et surtout avec le sourire.   

- Excusez-moi ! Vous venez de faire tomber ceci.

Saoirse échangea quelques phrases avec le jeune homme, flirtant honteusement avec ce dernier. Après tout, il n'était vraiment pas désagréable à regarder et puis, sans doute pourrait-il se révéler d'une quelconque utilité au courant de la soirée. Elle finit par prendre congé avec une vaine promesse d'un hypothétique retour avant de se diriger tranquillement en direction du bar.
Revenir en haut Aller en bas
Le temps fait ses preuves, les preuves font de nouvelles rencontres feat Saoirse
Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Il fait trop chaud pour sortir
» Fais tes preuves... (PV Pix et Illu')
» [UPTOBOX] Les 6 épreuves de la Mort [DVDRiP]
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !
» Les orties ne font pas que piquer...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RISING OF TWILIGHT  :: La Nouvelle-Orléans :: Faubourg Marigny :: Frenchmen Street-
Sauter vers: